Le Test De Grossesse

Le Test De Grossesse

Pour savoir si vous êtes enceinte, les tests de grossesse sont des alliés à la fois pratiques et peu contraignants. Il faut néammoins savoir bien les utiliser afin d’obtenir le résultat le plus fiable possible.

Comment fonctionne un test de grossesse?
Le test de grossesse permet de détecter la présence de l’hormone HCG ou gonadotrophine chorionique, présente uniquement en cas de grossesse, et détectable environ dix jours après la fécondation. 
Tout comme le test d’ovulation, il consiste à placer le test de grossesse sous forme de bâtonnet sous son jet d’urine et à attendre que le résultat s’affiche. S’il est positif, un symbole spécifique apparaîtra dans la fenêtre de lecture (souvent une coloration bleue).
S’il est négatif, vous pouvez refaire un autre test quelques temps plus tard car un tel résultat n’exclut pas forcément une grossesse.
Par contre, s’il est positif, vous avez toutes les chances d’être enceinte car le test est fiable à 99%. Pour confirmer le résultat, filez chez votre médecin qui vous prescrira une prise de sang afin de confirmer et dater votre grossesse.
Devamını oku

Qu’est ce que le Test De Hünher

Le test de Hühner consiste à observer au microscope le comportement des spermatozoïdes contenus dans la glaire cervicale, après un rapport sexuel en période pré-ovulatoire c’est à dire quelques jours avant que ne se produise l’ovulation.

La préparation au test
Pour pouvoir procéder au test, le couple concerné doit donc avoir un rapport sexuel aux alentours du douzième ou du treizième jour du cycle. Afin de déterminer plus présicément le moment idéal, une courbe de température peut être établie. Le conjoint doit avoir observé une abstinence d’environ 3 jours pour que les spermatozoïdes qui seront examinés soient de bonne qualité. Après le rapport, la femme doit rester allongée entre 15 et 20 minutes, et ne surtout pas effectuer de toilette vaginale.
Le déroulement du test de Hühner
Dans les 6 à 12 heures suivant le rapport sexuel, le médecin effectue un prélèvement (la femme est en position gynécologique) qui sera déposé sur une petite lamelle, afin d’être observé au microscope par un biologiste qui recherchera une éventuelle anomalie de la glaire, puis qui examinera les spermatozoïdes en les dénombrant et en observant leur activité dans la glaire cervicale.
Comment les résultats sont-ils interprétés?
Le test est dit positif lorsque la glaire observée est abondante, filante et claire, et lorsque les spermatozoïdes qui évoluent dedans sont suffisamment nombreux et mobiles. 
Si la glaire est peu abondante et opaque, et que les spermatozoïdes mobiles sont absents ou en nombre insuffisant, alors le test est dit négatif. La femme peut alors se voir proposer un traitement hormonal visant à améliorer la qualité de la glaire avant de réeffectuer un test par la suite. 
i la glaire est normale mais que les spermatozoïdes sont peu nombreux ou pas assez mobiles, le médecin proposera alors au mari d’effectuer un spermogramme afin d’évaluer la viabilité des spermatozoïdes. 
Devamını oku

Qu’est ce que le syndrome des ovaires polykytiques

Le Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK), appelé aussi dystrophie ovarienne, est une cause fréquente d’infertilité. Il existe heureusement des traitements et des procédés qui offrent la possibilité de faire un enfant malgré tout.
Qu’est-ce que le syndrome des ovaires polykystiques?
Il s’agit de kystes (correspondant à une accumulation de follicules immatures dans les ovaires) qui se sont formés sur les ovaires et qui entraînent un dysfonctionnement de l’ovulation. Le SOPK se manifeste généralement par des irrégularités dans les menstruations, voir par une absence de règles, et peut aller jusqu’à une absence d’ovulation conduisant à l’infertilité. Il arrive aussi que le SOPK soit silencieux et qu’aucune manifestation ne prédise son existence. Les risques de fausse-couches chez les femmes présentant des ovaires polykystiques sont plus importants que la moyenne.
Quelles sont les solutions pour pouvoir faire un bébé?
Dans un premier temps, les médecins prescrivent un traitement favorisant l’ovulation. Ce traitement à lui seul fonctionne chez 70% des femmes, et sur ces 70% qui connaissent désormais une ovulation, environ une femme sur trois sera enceinte. Si ce premier traitement ne suffit pas, un second destiné à stimuler la production de follicules peut être envisagé. Et si ce n’est toujours pas suffisant, la patiente peut alors se tourner vers les techniques d’assistance médicalisée à la procréation, notamment la MIV (Maturation In Vitro), particulièrement indiquée pour les femmes présentant des ovaires polykystiques.

 

Devamını oku

Conseils Pour Une Seconde Grossesse

 Prenez votre temps…

Une étude américaine a révélé qu’un écart trop réduit entre deux grossesses  6 mois entre la naissance du premier enfant et le début d’une nouvelle grossesse 
multiplie les risques d’un accouchement prématuré , ainsi que le risque de décès à la naissance. 
D’autres problèmes peuvent survenir, ils sont moins inquiétants mais ne doivent être négligés. Par exemple, un retard de croissance intra-utérin, entraînant lui-même un faible poids à la naissance.
En ce qui concerne la maman, une seconde grossesse dans la même année peut s’avérer réellement épuisant, car le corps a besoin de temps pour récupérer et reconstituer, entre autres, ses réserves en fer. Sans compter les kilos qui ne sont pas encore perdus. Ils le seront d’autant plus difficilement si ceux d’une seconde grossesse viennent s’y ajouter.
Si vous avez eu des complications au cours de l’accouchement "une césarienne , par exemple" votre médecin vous conseillera aussi d’attendre. 
En général, les risques de complications sont réellement élevés lorsque l’écart entre les deux grossesses est inférieur à 6 mois.
…mais pas trop non plus !
À l’inverse, d’autres études ont mis en évidence qu’un écart de plus de quatre ans entre deux grossesses a également des conséquences. Il augmente le risque de faible poids à la naissance, ainsi que celui d’une fausse couche . 
Un écart supérieur à six ans accroît le risque de décès à la naissance. Il élève davantage encore la probabilité d’une fausse couche . 
Concernant la mère, plus l’intervalle entre deux grossesses est important, et plus le risque de pré-éclampsie (hypertension artérielle gravidique associée à un excès de protéines) est élevé. En règle générale, les risques de problèmes deviennent très élevés si l’écart est supérieur à 10 ans.
L’écart idéal
Une dernière étude conclut que l’écart idéal entre deux grossesses 
(soit entre l’accouchement et le déclenchement d’une nouvelle grossesse) est compris 
entre 18 et 23 mois. Les risques de prématurité, de retard de croissance, et de faible poids à la naissance sont ici les plus bas.Les rapports entre les enfants selon l’écart
Que les enfants soient rapprochés ou éloignés, il y a de bons et de mauvais côtés dans les deux cas.
Si vos enfants sont rapprochés, l’aîné qui n’est pas encore tout à fait autonome pourrait ressentir un fort sentiment de jalousie vis à vis de son petit frère ou de sa petite soeur certains ont tellement envie que l’on s’occupe d’eux comme on le fait avec le plus petit, qu’ils vont jusqu’à régresser en retrouvant de mauvaises habitudes (par exemple, faire pipi dans leur culotte).
L’avantage d’avoir des enfants rapprochés est qu’ils partagent les mêmes centres d’intérêts relatifs à leur âge : ils peuvent donc jouer ensemble, regarder les mêmes programmes télévisés, et développer ainsi une grande complicité.
Devamını oku